Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
" Le Promeneur" ou balades du promeneur non solitaire, Blog d'Alain Bucherie

Un jardin solidaire à Rochefort

10 Mars 2012 Publié dans #AGENDA

Recevoir un bout de terre et la faire vivre avec les autres, c'est l'objectif des jardins solidaires.Voici un bel exemple....

sud ouest du 5 mars 2012

Le président des Jardins solidaires, Franck Marlier, dans le jardin de Combeaudière, avec deux jeunes travailleurs de la terre, les frères Romain et Jimmy.

Le président des Jardins solidaires, Franck Marlier, dans le jardin de Combeaudière, avec deux jeunes travailleurs de la terre, les frères Romain et Jimmy. (photo B. M.

C'est l'histoire d'un jardin qui n'arrête pas de pousser. Les parcelles cultivées se multiplient, à Rochefort et bientôt Tonnay-Charente. Adolescents et retraités, ouvriers et cadres, personne seule et famille entière viennent y travailler la terre et s'y nourrir sainement, en partageant du temps et de la sueur, des conseils et des bons moments. Grandir toujours plus et aussi grandir toujours mieux. Une association vient même de naître : les Jardins solidaires partagés du Pays rochefortais.

« Avec ces jardins, l'objectif de l'association est tout simple : permettre aux gens qui le désirent de se nourrir convenablement et gratuitement, dans un esprit de convivialité et de partage », explique le président Franck Marlier.

Pour adhérer, pas besoin de montrer sa déclaration d'impôts. « Il y a des cadres et des commerçants qui côtoient des mères célibataires avec enfants qui vivent des minima sociaux. Il suffit juste de ne pas être acariâtre, de ne pas avoir un poil dans la main et de ne pas cultiver égoïstement son petit lopin de terre », souligne Franck Marlier.

Contre une adhésion annuelle de 10 euros et un état d'esprit ouvert et partageur, l'association fournit une parcelle et les outils pour travailler la terre. « Par définition, un jardin implique d'y passer du temps », insiste encore le président. Du temps, du travail et du sourire… Voilà ce qu'il faut pour que ça prenne racine.

Tout commence en 2000. L'Office public de l'habitat (OPH) de Rochefort confie un coin de terre à cultiver aux habitants de Libération et du Petit-Marseille via l'Association d'animation populaire interquartiers (AAPIQ). C'est le jardin de la Vacherie, le cœur vert de la zone industrielle des Sœurs.

Jusqu'en 2009, La Vacherie avance cahin-caha. L'eau manque toujours. Les ronces gagnent du terrain. Tous les jardiniers amateurs de Rochefort sont alors appelés à la rescousse. Les bonnes volontés dynamisent le site, rendent accessible le puits qui s'y trouve et finissent par créer l'association des Jardins solidaires partagés du Pays rochefortais en novembre dernier.

En plus de s'organiser, les jardins s'agrandissent. L'association reçoit en héritage le jardin de la Combeaudière, pas très loin de la piscine. C'est un terrain qui appartenait à Raymond Combeau, Rochefortais pur souche, jardinier pur jus, qui fournissait déjà des lopins à cultiver à certains membres de la communauté maghrébine. Ses filles ne voulaient pas que ce jardin meure avec leur père.

« J'adore être ici ! On avait déjà un grand jardin ouvrier mais le terrain a fini par être repris par une entreprise. On y avait nos habitudes », explique Jimmy, 18 ans. Il habite la cité Beausoleil toute proche. Et même avec un pied dans le plâtre, il vient de planter des fèves avec son frère Romain.

Et deux jardins, donc ! « Un troisième terrain va être mis en culture, cette année, à Tonnay-Charente, du côté de la Frégonnière. Ce sera un jardin plus collectif. Il faudra constituer des groupes pour savoir qui peut labourer, entretenir, récolter », indique Franck Marlier.

Des projets, l'association n'en manque pas. Créer un site Internet, créer des groupes d'échanges et de savoir sur le jardinage, finaliser l'installation de l'arrosage à la Vacherie, clôturer la Combeaudière, y installer une haie protectrice de rosiers et un barbecue, le rendre en partie accessible aux fauteuils roulants pour que les personnes handicapées puissent venir dans les allées récolter fruits et légumes, etc. Les Jardins solidaires partagés du Pays rochefortais, ce sont des actions très terre à terre, une utopie concrète.

Les Jardins solidaires partagés du Pays rochefortais. Renseignements complémentaires auprès du président Franck Marlier au 07 87 00 34 82 ou par mail à l'adresse franck.marlier@gmail.com.

Pour compléter l'histoire, M. Combaud était le voisin et copain de mon père, boulevard Buisson, et c'est moi qui ait mis en contact la fille et la mairie de Rochefort pour faire vivre encore ce jardin potager ; encore le travail d'élu au quotidien, et la Région accompagnera sûrement ce beau projet de solidarité.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article