Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
" Le Promeneur" ou balades du promeneur non solitaire, Blog d'Alain Bucherie

Encore plus de nature à La Rochelle !

20 Juin 2008 Publié dans #jardins de la ville

 

 

 

La Ville a engagé une réflexion autour de la gestion des ses espaces verts : plus de nature, plus de biodiversité, moins de consommation, moins d’arrosage, moins de tontes, …le Développement Durable appliqué aux espaces verts de La Rochelle.

 

Les prairies fleuries se multiplient, les Rochelais apprécient et en redemandent, mais il faudra aussi qu’ils s’habituent à voir des graminés, des pelouses moins rases, des fleurs sauvages … c’est la gestion différenciée des espaces verts.

 

espl
anade du technoforum de LR.


 

Pour chaque espace, la gestion est spécifique : nombre de tontes ou de fauches annuelles, taille des haies, usage de produits phytosanitaires ou non…

En aucun cas, il faut considérer que  ces espaces sont laissés à l’abandon. Ils sont le reflet d’un autre mode de gestion qui tient compte de la biodiversité et des économies de  ressources.


Concrètement, la gestion différenciée se traduit par l’alternance d’espaces horticoles et d’espaces plus naturels permettant de laisser s’exprimer une flore plus locale.


On y trouve aussi des zones de fauche. Cette méthode laisse le temps à la flore de pousser, de s’épanouir, favorisant une plus grande biodiversité en ville avec le retour de nouvelles espèces souvent disparues des zones urbaines.

 

 

Maîtriser la nature et non la dompter

 

 

Réaliser une gestion différenciée des espaces verts, c’est déterminer un certain nombre de modes de gestion, allant du plus horticole au plus naturel. Cette gestion particulière consiste à entretenir différemment, parcs, squares et autres jardins, selon l’usage et la fréquentation du site, son identité paysagère et sa place dans la cité. Chaque site possède un protocole d’entretien particulier.

 

La gestion différenciée, c’est ramener la nature en ville et dans les quartiers, participer à son développement et à sa préservation. Elle favorise le développement d’une diversité faunistique et floristique, le rétablissement des équilibres biologiques et la protection de la biodiversité.

Le concept de gestion différenciée est en rupture avec les pratiques traditionnelles d’entretien des espaces verts, fortes consommatrices d’engrais, de produits phytosanitaires et d’eau (qui est souvent de l’eau potable).On n’entretient pas moins le patrimoine vert, on l’entretient différemment, en respectant les équilibres environnementaux la gestion différenciée limite les pollutions et préserve le ressources naturelles.

 

Pour gérer différemment, il faut faire des choix et fixer des priorités. Il est donc nécessaire de choisir des sites qui sont à entretenir d’une manière différente des pratiques habituelles et définir l’aspect que l’on veut donner en s’adaptant aux différentes scènes paysagères successives.

On développe donc une graduation dans l’entretien des espaces verts ce qui a pour effet d’entraîner un paysage à multiples facettes.

 

                                                                                              Alain BUCHERIE

Prairies fleuries au centre ville de Lyon .

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le baher guillaume 29/06/2008 12:41

Je crois qu'il est primordiale que les villes comme la rochelle sois la vitre de se que toi être le renouveau du paysagisme. Afin que les gens comprenne que en gaspillant moins d'eau et utilisant pas ou très peu de produit phytosanitaire on peu quand même créé des espaces magnifies , tout cela leurs donnera des idées des envi et pourront a une échelle plus petite, le reproduiront cher eux.
Guillaume le baher Militant des vert Paysagiste sur iles d'Oléron.

Amitié