Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
" Le Promeneur" ou balades du promeneur non solitaire, Blog d'Alain Bucherie

La chasse aux panneaux publicitaires est ouverte à La Rochelle !

31 Mars 2010 Publié dans #AGENDA

A moins de porter des oeillères, ce qui ne serait pas raisonnable, l'automobiliste rochelais peut difficilement échapper aux rangées de panneaux publicitaires qui défilent sous les yeux aux abords de la ville. Pour beaucoup, cela s'apparente à de la pollution visuelle.

Voilà pourquoi, en 2008, la municipalité a chargé un groupe de travail - composé d'élus, de représentants des chambres consulaires, de sociétés d'affichage et de professionnels de l'enseigne - de rédiger un règlement local de publicité. Lequel a été présenté lundi soir, en conseil municipal, par Alain Bucherie, adjoint au maire chargé de l'environnement. « Je pense que le paysage de la ville va s'améliorer. Il y aura moins de panneaux et moins de grands panneaux », annonçait l'élu écologiste.

Pas plus de 8 mètres carrés

Le nouveau règlement tend non seulement à réduire le nombre, la densité et la taille des enseignes (elles ne mesureront désormais pas plus de 8 mètres carrés), en particulier dans les paysages urbains ou naturels dits « remarquables », mais aussi à privilégier leur qualité. Le projet a été transmis au préfet et a été validé par la Commission départementale de la nature, des paysages et des sites.

« Les professionnels avaient la possibilité d'attaquer notre projet, mais ils ont joué le jeu. Certains commencent déjà à se mettre en conformité, avant même les deux ans qui leur sont donnés », se félicite Alain Bucherie.

L'originalité de ce document tient surtout dans le fait qu'il scinde la ville en quatre zones de publicité restreinte (ZPR), un peu à l'image d'un plan d'occupation des sols. Chaque zone a sa réglementation spécifique. La zone 1 comprend les secteurs patrimoniaux, remarquables de par leur qualité architecturale, historique et esthétique. Elle inclut donc le secteur sauvegardé, les sites classés et l'ancien bourg de Laleu. La réclame y est quasiment proscrite.

Paysages naturels

La zone 2 vise à protéger les paysages naturels, tels que les points de vue, bords de mer, marais et espaces verts. « Elle comprend aussi les entrées de ville, comme l'avenue Jean-Paul Sartre, l'avenue du 11-Novembre ou le canal de Rompsay », indique Alain Bucherie. Les panneaux ne pourront pas dépasser 4 mètres carrés.

Le règlement est plus souple dans les zones 3 (entrées de ville urbanisées telles que le boulevard André-Sautel, les axes de circulation et les secteurs résidentiels) et 4 (zones d'activités commerciales et artisanales, sites industriels et portuaires). « C'est un gros travail qui a été mené », soulignait lundi soir le maire, Maxime Bono.

Auteur : frédéric zabalza
sud ouest du 31 mars 2010
Lire la suite

Printemps des énergies renouvelables.

28 Mars 2010 Publié dans #AGENDA




AGRICULTURE BIOLOGIQUE : portes ouvertes à la serre des Anglois, chez Perrotin.
Une belle architecture pour  tomates, poivrons et aubergines chauffés aux granulés de bois de feuillus dans deux superbes chaudières ronflantes...

P3280136.JPG

P3280109.JPG

P3280126.JPG

Voir la suite dans l'album en face !
Photos de  Geneviève Moreau-Bucherie.
Lire la suite

Les pesticides bannis de la Ville à La Rochelle !

16 Mars 2010 Publié dans #jardins de la ville

Réduire l'utilisation des pesticides par les services des espaces verts de 50 % d'ici à 2018 : l'ambitieux objectif a été annoncé en prévision de la Semaine sans pesticides organisée par la municipalité et la communauté d'agglomération, du 20 au 30 mars.

Ambitieux, le projet l'est bien plus par la volonté affichée de changer les mentalités que par l'échéance relativement facile à tenir, fixée il y a trois ans par le Grenelle de l'environnement.

« Nous avons déjà réduit notre consommation de pesticides de moitié en deux ans.
Si l'on continue dans ce sens, nous devrions atteindre notre but d'ici quatre ans », calcule Alain Bucherie, l'adjoint à la mairie délégué à l'environnement.

Il faut savoir que la France est une mauvaise graine.
« C'est le pays européen qui consomme le plus de produits phytosanitaires, explique Jean-Pierre Sagot, directeur du service des espaces verts de la mairie.
 Il y a deux ans, nous utilisions 110 grammes de matière active par hectare. Notre objectif pour cette année est de 50 grammes. »

Toute une série d'actions sont donc prévues pour sensibiliser le public mais aussi les professionnels du jardinage et les élus aux dangers de l'utilisation démesurée de ces produits. Conférences, visites de sites et de jardins ou démonstrations de techniques alternatives - comme le purin d'orties - sont au programme.

En parallèle, une exposition est visible jusqu'à la fin du mois au comptoir du développement durable. Elle s'intitule « les jardins de trottoirs » et rend aux dites mauvaises herbes toute leur noblesse.

Auteur : F. G.

Sud ouest
le 16 mars 2010

Lire la suite